Fabrication de chocolats médicinaux à base de plantes

Feb 6 / Vanessa Champagne

Pour la Saint-Valentin, pourquoi ne pas conjuguer le plaisir gourmand avec les bienfaits thérapeutiques des plantes? Dans cet article, je vous explique la méthode pour fabriquer des chocolats à base de plantes médicinales.

Imaginez-vous dans votre propre cuisine, entouré.e de vos plantes médicinales préférées et du doux parfum du chocolat. Pour réaliser cette expérience, vous n’avez nul besoin d’être un ou une chef étoilé.e, car la magie opère dans la simplicité et la créativité!

Dans cet article

La fabrication de chocolats médicinaux à base de plantes est une aventure sensorielle qui est accessible à tous et à toutes. C’est une façon ludique d’explorer les bienfaits thérapeutiques des plantes, tout en régalant votre palais. Pas besoin de compétences culinaires avancées, juste d'une pincée de curiosité et de quelques outils de cuisine d’usage courant.

Alors, munissez-vous de vos cuillères et de vos moules à chocolat, puis laissez-vous guider dans cette expérience où le bien-être se marie harmonieusement aux délices sucrés, dans le confort de votre propre cuisine!

Pourquoi le chocolat?

La fabrication de chocolats peut être une façon délicieuse et ludique de consommer des plantes médicinales. C’est aussi une belle façon d’offrir des plantes en cadeau. Quoi de mieux en cette période de la Saint-Valentin que d’offrir des chocolats faits avec amour?


Le cacao, provenant de la fève (la graine) de l’arbre du cacaotier (Theobroma cacao), est l’ingrédient de base du chocolat. Il est médicinal en soi, bien qu’il ne convienne pas à tous et à toutes.

Le cacao contiendrait, en effet, de puissants antioxydants. Il aurait un effet bénéfique sur l’humeur et les fonctions cognitives (voir l'article scientifique "Cocoa and Chocolate in Human Health and Disease" de David L. Katz, Kim Doughty et Ather Ali). Il est aussi, entre autres, riche en zinc et en magnésium, il agit sur la circulation et, bien que cet aspect soit débattu, il est reconnu depuis longtemps comme un aphrodisiaque. Le cacao est également stimulant, puisqu’il contient de la caféine et de la théobromine. On doit donc s’assurer de le consommer avec une certaine modération.

Bien que le cacao contienne de la caféine, il en contient en quantités moindres que le café. Il peut donc être un substitut intéressant au café, chez les gens qui souhaitent arrêter d’en boire ou qui ne le tolèrent pas par exemple.

Du point de vue énergétique, le cacao a une connexion avec le chakra du cœur et aide à ouvrir le cœur.

La recette de base

Pour fabriquer des chocolats médicinaux, vous n’aurez besoin que de vos outils de cuisine habituels : bols, cuillères de bois, petit fouet, cuisinière, tasses à mesurer, etc. Rien de bien compliqué! C’est l’expérience « d’herboristerie de cuisine » par excellence!

Ingrédients de base :

– Pâte de cacao
– Beurre de cacao
– Poudre de cacao (optionnel)
– Plantes médicinales de votre choix (teinture, poudres, pétales, glycérés purs, épices, essences, élixirs, etc.)
– Agent sucrant de votre choix (sirop d’érable, miel, sucre de coco, etc.)

Détails sur les ingrédients :

Pour la méthode de base, nous travaillons avec des parts égales de pâte de cacao et de beurre de cacao. Nous utilisons donc 50% de pâte de cacao et 50% de beurre de cacao. Les quantités varieront selon la quantité de chocolat que vous souhaitez fabriquer. Par exemple, je pourrais travailler avec une tasse de pâte de cacao et une tasse de beurre de cacao. On pourrait également mesurer au poids, mais ce n’est pas nécessaire.

En ajoutant un pourcentage plus élevé de pâte de cacao dans votre recette, vous obtiendrez un chocolat plus noir et plus concentré, ce que certains et certaines préféreront. Je vous invite à goûter et à trouver le pourcentage que vous préférez. C’est réellement une expérience des sens!

L’ajout de poudre de cacao (naturelle) est optionnel, mais la poudre de cacao de bonne qualité peut donner une profondeur et une richesse au goût. Je vous conseille d’ajouter la poudre de cacao doucement, en goûtant.

On peut ajouter de la crème ou le lait de notre choix à notre recette, pour obtenir un chocolat au lait. L’ajout de lait ou de crème de coco pourrait être intéressant, par exemple. À notre recette, on pourrait aussi ajouter des morceaux de fruits séchés, du gingembre confit, des noix, du sel, etc. Laissez libre cours à votre créativité!

Vous pouvez utiliser l’agent sucrant de votre choix. Tout peut fonctionner! Certains sucres cristallisés, comme les cristaux de sucre d’érable, peuvent donner de la texture à votre préparation, tandis que les agents sucrants liquides (miel, sirop d’érable, etc.) se mélangent bien. On peut opter pour des miels infusés. On peut aussi utiliser un sucre solide comme le sucre de coco, qui s’incorpore facilement. Je vous invite à ajouter votre agent sucrant lentement, tout en prenant soin de goûter à votre mélange, pour trouver la dose parfaite. Si vous utilisez des agents sucrants liquides, assurez-vous de les verser tout doucement en fouettant le mélange, pour en assurer l’homogénéité.

Dans notre mélange de chocolat, on peut ajouter des plantes sous toutes les formes (ou presque) : poudres de plantes ou de champignons, teintures, élixirs, glycérés purs, épices et essences (vanille, mélilot, etc.). Suivez votre inspiration! Si vous utilisez des teintures, incorporez-les doucement, tout en fouettant et en vérifiant la consistance du mélange.

On utilisera idéalement des ingrédients biologiques. J’achète les miens ici.

Préparation : 

  1. Dans un bain-marie, faites fondre la pâte de cacao et le beurre de cacao jusqu’à l’obtention d’une consistance homogène. Ne pas surchauffer. Goûtez!
  2.  Ajustez les quantités de pâte et de beurre de cacao si nécessaire, et ajoutez la poudre de cacao et de la crème ou du lait, si désiré. Goûtez! 
  3. Ajoutez vos plantes (poudres, teinture, épices, élixirs, etc.) et autres ingrédients. Goûtez!
  4. Versez le chocolat dans des moules de silicone ou sur une plaque de cuisson munie d’un papier parchemin pour en faire une tuile. 
  5. Décorez et agrémentez le chocolat, si désiré (pétales de fleurs, fleur de sel, cristaux d’érable, noix hachées, flocons de noix de coco, etc.).
  6. Rangez votre chocolat dans le réfrigérateur ou le congélateur pour qu’il se solidifie pendant quelques heures avant de le démouler et de le déguster!
Chocolat médicinaux en forme de coeur

Poudre, pâte et beurre de cacao

La poudre de cacao, la pâte de cacao et le beurre de cacao sont tous des produits dérivés du cacao, mais ils diffèrent par leur composition et leurs utilisations. Voici leurs distinctions.

Poudre de cacao : La poudre de cacao est obtenue à partir des fèves de cacao après qu’elles ont été pressées pour extraire le beurre de cacao. Ensuite, la matière solide restante est broyée en une fine poudre.


Pâte de cacao : La pâte de cacao est produite en broyant finement les fèves de cacao, créant une texture lisse et épaisse. Elle contient à la fois du beurre de cacao et de la matière solide de cacao pur.

Beurre de cacao :
Le beurre de cacao est extrait des fèves de cacao lors du processus de pressage. Il est composé des matières grasses extraites des fèves de cacao.

Le choix d’ingrédients

Le choix d’ingrédients peut varier selon vos goûts et vos intentions. Peut-être désirez-vous fabriquer un chocolat pour soutenir la digestion, ou un chocolat stimulant ou aux vertus adaptogènes? Peut-être souhaitez-vous trouver une façon ludique et intéressante de consommer vos poudres de champignons?

À cette étape, vous aurez sûrement envie de créer un produit qui goûte bon.

Pour cette raison, je vous invite à goûter votre mélange lorsque vous y incorporez vos plantes. Il est à noter que plusieurs plantes et épices sont amères et peuvent rapidement prendre le dessus sur les saveurs.

Sur les photos illustrant cet article, vous pouvez voir les chocolats que j’ai confectionnés pour la Saint-Valentin.

À ma recette, j’ai choisi d’ajouter :
– Double extrait en poudre de reishi
– Essence de vanille pure
– Poudre de rose
– Cardamome
– Un soupçon de pétales de rose pour décorer  
Assiette de chocolats médicinaux en forme de coeur

Voici d’autres idées d’ingrédients :

– Poudre et extrait en poudre de champignons médicinaux (crinière de lion [lion’s mane], cordycep, chaga, reishi, etc.)
– Épices (cardamome, gingembre, cannelle, fenouil, clou de girofle, cayenne, poivre, curcuma, poudre de chili, myrique baumier, poivre des dunes, etc.)
– Sel de mer ou fleur de sel
– Teintures de plantes ou de champignons médicinaux
– Élixirs de fleurs
– Glycérés (glycérés faits de glycérine pure, en petite quantité)
– Essence de vanille pure (vanille vraie), essence de mélilot
– Poudre de plantes (écorce d’orange, menthe, aiguilles de sapin ou d’épinette, astragale, ashwagandha, shatavari, hibiscus, baies de sureau, schisandra, racine de pissenlit, rose, lavande, églantier, éleuthérocoque, rhodiola, maca, matcha, etc.)
– Noix ou arachides hachées
– Riz soufflé
– Cristaux d’érable
– Fruits séchés
– Flocons de noix de coco
– Pétales de fleurs décoratives (comestibles)
– Café
– Gingembre confit
– Graines (chanvre, citrouille, etc.)
– Pollen de pin

Vous pouvez faire un calcul précis de vos ingrédients selon le nombre de chocolats produits, tout comme vous pouvez y aller d’instinct. En revanche, je vous recommande de bien vous informer sur les plantes et les ingrédients que vous choisissez d’utiliser. Avec certaines plantes, nous devons être plus précis.e quant au dosage, tandis qu’avec d’autres il n’y a pas de risques. Assurez-vous donc que le choix d’ingrédients et que les dosages utilisés vous conviennent.

Vos chocolats peuvent être mangés tels quels ou incorporés à du lait chaud pour faire du chocolat chaud.

Le plaisir avant tout!

Plonger dans l’univers des chocolats médicinaux ne se résume pas seulement à une expérience gustative, c’est une célébration de l’herboristerie comme pratique nourricière, ludique et accessible à tous et à toutes!

Fabriquer du chocolat, c’est aussi se relier à son cœur et à ses sens. Se l’offrir ou l’offrir, c’est se lier à soi ou aux autres.

Savourer ces chocolats médicinaux transcende le simple plaisir gourmand, c’est aussi une façon d’accéder au bien-être physique et émotionnel et à la sagesse des plantes.  Dans cet équilibre délicat, le chocolat devient pour moi bien plus qu’une douceur, il devient un rituel de connexion thérapeutique avec ce que la nature offre, et surtout, une invitation à savourer le plaisir avant tout!

Les plantes médicinales vous passionnent?

Découvrez le cours en ligne Materia Medica à travers 7 leçons vidéo gratuites!

Articles qui pourraient vous intéresser

L'ortie, une plante médicinale aux mille propriétés
écrit par Caroline Gagnon | 8 avril 2020
L'aubépine, la plante médicinale alliée du coeur
écrit par Caroline Gagnon | 4 juin 2020
5 avantages d'étudier l'herboristerie en ligne
écrit par Caroline Gagnon | 1 septembre 2020